La vie

Crampes vaginales: période douloureuse, grossesse ou autre chose?


Partager sur Pinterest

Créé pour Greatist par les experts de Healthline. Lire la suite

Après une longue journée, vous faites enfin défiler Netflix, lorsque cela se produit - une agression utérine totale. En grimaçant, vous pensez: "MON VAGINA ESSAIE DE ME TUER!"

Bien que ce ne soit certainement pas le cas, savoir ce qui cause les crampes vaginales est la première étape pour faire la paix avec votre région inférieure. Voici quelques causes de crampes et ce que vous pouvez faire pour y remédier.

16 causes et traitements

Infection des voies urinaires (IVU)

Les infections de la vessie causées par des bactéries sont le type le plus courant d'infection urinaire. Ils peuvent causer des problèmes dans n’importe quelle partie de vos voies urinaires, notamment la vessie, les uretères, les reins et l’urètre.

Alors que le corps élimine naturellement les bactéries par la miction, les infections urinaires sont incroyablement courantes.

Au moins 40 à 60% des femmes développeront une infection urinaire à un moment donné de leur vie et une sur quatre est susceptible d'avoir une infection à répétition.

Vous êtes plus susceptible de développer une infection urinaire si vous êtes sexuellement actif, si vous êtes ménopausé ou si vous utilisez un diaphragme ou un spermicide comme moyen de contraception.

Les infections urinaires peuvent être traitées à la maison à travers une variété de remèdes abordables:

  • Buvez. Plus vous hydratez, plus vous urinez. Plus vous faites pipi, plus les bactéries seront probablement éliminées de votre système.
  • Quand tu dois y aller, tu dois y aller. Si vous avez envie d'uriner, faites-le! Si vous le maintenez, les bactéries vont persister.
  • Jus de cranberry. Les canneberges peuvent empêcher E. coli de se propager dans vos voies urinaires. Ils contiennent également des antioxydants comme les polyphénols, qui possèdent des propriétés antibactériennes homéopathiques.
  • Probiotiques. Les aliments comme le yogourt et la choucroute sont riches en probiotiques. Leur consommation produit davantage de peroxyde d'hydrogène dans votre urine et abaisse son pH, ce qui rend les conditions moins favorables pour les bactéries. C'est aussi bon pour votre système digestif.

Vaginose bactérienne (BV)

Comme le disait bien-aimée Betty White: «Les vagins peuvent se faire prendre.» Cependant, cela ne veut pas dire que ce soit le cas. La BV est l'infection vaginale la plus courante chez les personnes de 15 à 44 ans avec un vagin.

Le système reproducteur féminin repose sur un équilibre délicat d'hormones et de bonnes bactéries. Cet équilibre est plus à risque lorsque vous êtes enceinte, si vous avez un nouveau partenaire sexuel, des partenaires sexuels multiples, ou si vous vous douchez.

La bonne chose à faire est que vous ne pouvez pas obtenir de BV par les sièges de toilette, les piscines ou la literie.

Les symptômes peuvent inclure:

  • douleurs abdominales et crampes
  • douleur, démangeaisons ou brûlures dans le vagin
  • une décharge mince blanche ou grisâtre
  • une forte odeur de poisson
  • miction douloureuse

La BV peut augmenter vos risques de contracter une IST comme la gonorrhée, la chlamydia et le VIH. Si elle n'est pas traitée, cela peut également conduire à une maladie inflammatoire pelvienne (MIP), ce qui diminue vos chances de concevoir.

BV est généralement traitée avec un certain nombre de médicaments sur ordonnance, notamment:

  • Métronidazole (Flagyl, Metrogel-Vaginal) - disponible à la fois sous forme de médicament par voie orale et de gel topique appliqué sur le vagin.
  • Clindamycine (Celocin, Clindesse) - un traitement crème directement appliqué sur le vagin. La clindamycine peut affaiblir les préservatifs en latex pendant le traitement et pendant quelques jours après le traitement.
  • Tinidazole (Tindamax) - un antibiotique oral. Cela peut causer des maux d'estomac.

Infections sexuellement transmissibles (IST)

Selon le CDC, le nombre de cas d'IST aux États-Unis a atteint un niveau record en 2017. Avec 1,7 million de cas de chlamydia, plus de 550 000 cas de gonorrhée et plus de 30 000 cas de syphilis, le vagin n'a pas connu une bonne année.

Si de telles IST ne sont pas traitées, les femmes courent un risque plus élevé de douleurs pelviennes chroniques et d'infertilité. Dans certains cas, cela peut mettre la vie en danger.

La trichomonase

Trich, comme on l'appelle souvent, est incroyablement courant, avec un million de nouveaux cas estimés chaque année. Malgré cela, le temps passé à l'écran dans la sphère culturelle est moins important qu'on ne le pense.

Les symptômes incluent:

  • démangeaisons, sensation de brûlure ou rougeur de la région génitale
  • inconfort en urinant
  • pertes vaginales jaunâtres ou verdâtres
  • odeur de poisson

La chose la plus importante est de pratiquer une sexualité sans risque et d’être systématiquement dépistée pour les IST.

Mais si vous attrapez une IST, ne paniquez pas. La plupart sont traitables et / ou gérables avec des antibiotiques ou des médicaments antiviraux.

Dysménorrhée

La dysménorrhée peut sembler être le nom d'une déesse grecque, mais il ne s'agit en réalité que du terme clinique désignant les crampes menstruelles.

La prévalence de la dysménorrhée varie entre 16 et 91% des femmes en âge de procréer. En moyenne, 2 à 29% des femmes ressentent une douleur intense.

Il existe deux types de crampes menstruelles: primaire et secondaire.

La dysménorrhée primaire implique des crampes de période légère à modérée qui ne sont liées à aucun autre problème. La douleur s'installe généralement un à deux jours avant le saignement ou après le début du saignement.

La fatigue, les crampes digestives (bonjour la diarrhée) et les nausées sont également des symptômes courants. En règle générale, la douleur diminue avec l'âge.

La dysménorrhée secondaire implique une douleur liée à des troubles de la reproduction tels que des fibromes utérins, une infection et une endométriose. Cette douleur dure généralement plus longtemps que les crampes habituelles.

Il existe de nombreuses façons d’aider à soulager les crampes menstruelles dans le confort de votre foyer:

  • Prenez un analgésique en vente libre comme l’ibuprofène (Advil), le naproxène (Aleve) ou l’acétaminophène (Tylenol).
  • Exercice. Les exercices aérobiques à faible impact peuvent améliorer la circulation sanguine et réduire les crampes.
  • Appliquez un coussin chauffant sur votre abdomen ou le bas du dos.
  • Trempez-vous dans un bain chaud.
  • Avoir un orgasme (seul ou avec un partenaire).
  • Dors plus.
  • Utilisez une méthode de contraception hormonale.

Dyspareunie (aka sexe douloureux)

Ceci est un autre mot douloureusement long qui se traduit par une douleur causée par la pénétration. Dans certains cas, même l'insertion d'un tampon peut déclencher une douleur.

La dyspareunie peut être causée par:

  • infections à levures ou une infection urinaire
  • blessure vaginale
  • inflammation vaginale
  • diaphragme mal ajusté ou cape cervicale
  • spasmes musculaires
  • sécheresse vaginale
  • anomalies à l'intérieur de l'utérus, notamment croissance des fibromes ou inclinaison de l'utérus
  • infection ovarienne
  • maladie inflammatoire pelvienne (PID)
  • endométriose

Les traitements varient selon la cause. Selon le type de dyspareunie auquel vous êtes confronté, vous pouvez essayer le lubrifiant avant les rapports sexuels. Cependant, il est préférable de consulter un professionnel de la santé si la douleur persiste.

Endométriose

Cette affection survient lorsque des tissus similaires à la muqueuse utérine se développent à l'extérieur de l'utérus. Il touche plus de 11% des femmes américaines âgées de 15 à 44 ans.

Les femmes dans la trentaine et la quarantaine sont le plus souvent touchées.

Les symptômes de l'endométriose comprennent:

  • douleur chronique dans les régions génitale et pelvienne
  • douleur pendant ou après les rapports sexuels
  • douleur intestinale
  • douleur pendant les selles ou la miction
  • saignements entre les règles
  • infertilité

Bien qu'il n'y ait aucun moyen de prévenir complètement l'endométriose, vous pouvez réduire le risque en abaissant votre taux d'œstrogènes (les œstrogènes aident à épaissir la muqueuse de votre utérus). La contraception hormonale peut aider à réduire les symptômes.

Voici quelques remèdes à la maison pour aider à soulager l'inconfort de l'endométriose:

  • Prenez un bain chaud ou appliquez un coussin chauffant pour détendre les muscles pelviens et réduire la douleur.
  • Essayez des analgésiques en vente libre. L'ibuprofène, l'acétaminophène ou le naproxène peuvent réduire l'inflammation, ce qui peut aider à atténuer l'inconfort. Il est préférable de consulter un professionnel de la santé pour déterminer le dosage approprié, car ils sont dangereux s'ils sont utilisés incorrectement.
  • Évitez les aliments inflammatoires tels que le gluten, le sucre raffiné et les viandes transformées. Consommer des acides gras oméga-3 peut également aider à l'inflammation.
  • L'exercice aide à réduire les niveaux d'œstrogène et augmente vos hormones heureuses.

Adénomyose

Il s’agit d’une affection dans laquelle la paroi interne de l’utérus perce la paroi musculaire.

Il peut provoquer de graves crampes menstruelles, une pression abdominale intense et des ballonnements. Les femmes qui souffrent d'adénomyose disent souvent que cela produit une sensation de coup de couteau.

La croissance tissulaire invasive provoque également des périodes particulièrement lourdes. C'est plus typique chez les femmes dans la trentaine et la quarantaine et chez celles qui ont eu une césarienne ou un fibrome enlevé.

Bien que ne mettant pas la vie en danger, la douleur et les saignements abondants peuvent être très perturbants.

Le traitement varie selon la gravité de la maladie. Pour réduire les symptômes, un médecin peut vous prescrire:

  • médicaments anti-inflammatoires tels que l'ibuprofène ou le naproxène
  • traitements hormonaux tels que les contraceptifs oraux.
  • ablation de l'endomètre - une procédure ambulatoire qui consiste à enlever la muqueuse utérine.
  • embolisation de l'artère utérine - procédure destinée à arrêter le flux sanguin vers la zone touchée, généralement utilisée pour traiter les fibromes utérins.
  • Chirurgie par ultrasons focalisés guidés par IRM - une technique qui utilise les ondes pour générer de la chaleur et éliminer les tissus indésirables.
  • hystérectomie - une procédure pour enlever chirurgicalement l'utérus. C'est le seul moyen de guérir la maladie.

Troubles du plancher pelvien

Le plancher pelvien est un groupe de muscles et de ligaments qui offrent un soutien à la vessie, à l'utérus et au rectum. Un dysfonctionnement du plancher pelvien peut entraîner des problèmes de vie sexuelle, de miction et de transit intestinal.

Elle peut être causée par un accouchement, l'obésité, une opération du bassin, des lésions nerveuses ou une blessure traumatique.

Les exercices de Kegel peuvent aider avec l’incontinence urinaire et la musculature du plancher pelvien. Des activités physiques telles que les étirements et le yoga peuvent aider à détendre vos muscles pelviens. La chirurgie mini-invasive est également une option.

Maladie inflammatoire pelvienne (PID)

La PID comprend la péritonite pelvienne, l'endométrite et les abcès tubo-ovariens. Dans la plupart des cas, les MIP sont causés par des infections polymicrobiennes souvent associées à la chlamydia et à la gonorrhée.

Les symptômes peuvent inclure:

  • périodes plus longues et plus lourdes
  • pertes vaginales
  • la nausée
  • fièvre
  • douleur abdominale basse

La plupart des cas peuvent être traités avec des antibiotiques, en traitant les MST chez les partenaires et en abstinence temporaire.

Fibrome utérin

Les fibromes sont des tumeurs musculaires qui se développent sur la paroi utérine. Bien que le mot «tumeur» soit troublant, la plupart des fibromes sont totalement bénins et beaucoup de femmes ne les remarquent pas.

Les personnes qui présentent des symptômes peuvent avoir plus de crampes pendant les règles et des saignements plus abondants.

Les fibromes surviennent généralement chez les femmes âgées de 30 à 40 ans et rétrécissent souvent d'eux-mêmes après la ménopause. Les femmes obèses et / ou qui mangent beaucoup de viande rouge courent un risque plus élevé.

Les médicaments sont généralement prescrits pour rétrécir les fibromes, car le retrait n'est pas recommandé.

Vulvodynia

La région externe de vos organes génitaux s'appelle la vulve. Si la douleur vulvaire (oui, c'est un mot) dure plus de trois mois, il est possible que vous présentiez une vulvodynie - une maladie qui affecte 8% des femmes.

Les symptômes généraux incluent brûlure, sensation de brûlure, irritation et sensation de crudité. Tout, des allergies alimentaires aux maladies génétiques, peut en être la cause. Mais n'ayez crainte! Il existe des moyens simples de prévenir et de guérir la vulvodynie, notamment:

  • Laisse une fille respirer. Portez des sous-vêtements 100% coton et allez au lit sans fond.
  • Sois gentil. Évitez les savons et les lotions contenant des colorants, des parfums et d’autres produits chimiques corrosifs.
  • Lubrifier Les lubrifiants pendant les rapports sexuels ou d’autres actes sexuels peuvent aider à réduire les frictions vulvaires.

Vaginite

La vaginite est assez courante et n'est pas nécessairement causée par une activité sexuelle. Il peut s'agir d'une infection bactérienne, à levures ou parasitaire.

Selon le CDC, 21,2 millions de femmes âgées de 14 à 49 ans en ont fait l'expérience dans une étude test de trois ans. Parmi ces femmes, 84% n'ont signalé aucun symptôme.

Les infections à levures, causées par un excès de candida, sont extrêmement répandues. Candida est un champignon qui existe naturellement en petites quantités dans la bouche, le tractus gastro-intestinal et le vagin.

Les signes de prolifération de candida incluent:

  • démangeaisons vaginales
  • brûlant
  • décharge épaisse et épaisse

La plupart des personnes ayant un vagin connaîtront une infection à levures au moins une fois dans sa vie. Il n'y a pas de quoi avoir honte et il y a beaucoup de médicaments en vente libre pour vous aider.

Vaginisme

Le vaginisme est la contraction involontaire des muscles du vagin. Les contractions musculaires rendent les rapports sexuels ou d'autres formes de pénétration douloureux, voire impossible.

Bien que cette maladie soit rare - seulement 1 à 17% des femmes en soient atteintes chaque année dans le monde - elle pose des difficultés extrêmes aux personnes touchées.

Identifier la cause peut être difficile, car il est souvent déclenché par des facteurs psychologiques et sociaux.

Les exercices de Kegel sont connus pour aider, car resserrer et relâcher ces muscles aide à rétablir le contrôle volontaire.

Inflammation du col de l'utérus (cervicite)

Le col de l'utérus est la partie la plus basse de l'utérus, où le sang menstruel sort. Pendant le travail, le col se dilate pour permettre au bébé de passer par le canal utérin. Parfois, le col de l'utérus peut devenir enflammé.

Les symptômes possibles peuvent inclure:

  • mictions fréquentes et douloureuses
  • douleur pendant les rapports sexuels
  • saignement après un rapport sexuel
  • saignements entre les règles
  • pertes vaginales inhabituelles

La maladie résulte souvent d’une IST, telle que la chlamydia ou la gonorrhée, mais elle peut aussi être due à des causes non infectieuses, par ex. une allergie au latex.

Un traitement réussi consiste à débarrasser le corps de la cause sous-jacente. Certaines options de traitement courantes incluent:

  • antibiotiques
  • cryochirurgie
  • nitrate d'argent

Kyste de l'ovaire

Les kystes ovariens sont des sacs remplis de liquide dans les ovaires. Les ovaires sont situés dans le bas de l'abdomen des deux côtés de l'utérus.

Aux États-Unis, environ 5 à 10% des femmes demandent de l’aide pour soigner des kystes ovariens au cours de leur vie. De ce nombre, 13 à 21% présentent des kystes malins. Ils sont donc rares, mais peuvent entraîner de graves problèmes de santé.

Les symptômes des kystes ovariens incluent:

  • ballonnements et gonflements abdominaux
  • mouvements intestinaux douloureux
  • crampes pelviennes et douleurs avant ou pendant vos règles
  • sensibilité des seins
  • nausée et vomissements

Parmi les symptômes plus inquiétants qui nécessitent des soins médicaux immédiats, citons:

  • douleur pelvienne aiguë et aiguë
  • fièvre
  • malaises ou vertiges
  • Respiration rapide

Le traitement des kystes ovariens dépend du type et de la gravité des symptômes. Les options de traitement courantes comprennent:

  • pilules contraceptives
  • laparoscopie
  • laparotomie

Crampes et grossesse

Symptômes de début de grossesse

Les crampes et les saignements légers sont fréquents pendant le premier trimestre, alors essayez de ne pas vous inquiéter.

C'est le processus d'implantation, lorsque l'embryon se fixe au mur de l'utérus. Votre utérus s'étire également pendant cette période, ce qui peut également causer des crampes abdominales basses similaires aux crampes menstruelles.

Accouchement prématuré

Une naissance prématurée se produit lorsque la naissance a lieu avant la 37e semaine de grossesse. Environ 1 enfant sur 10 né aux États-Unis sera prématuré. Quelques signes avant-coureurs du travail précoce sont:

  • pression pelvienne, qui peut donner l'impression que le bébé pousse vers le bas
  • contractions qui se produisent toutes les 10 minutes
  • maux de dos faibles et sourds
  • une quantité importante de pertes vaginales

Les contractions de Braxton Hicks (les douleurs de l'accouchement à l'or) constituent une sensation de crampes similaire dans l'abdomen.

C'est toujours une bonne idée d'appeler votre médecin ou d'aller à l'hôpital si un changement inquiétant ou significatif se produit dans votre corps.

Grossesse extra-utérine

Les grossesses ectopiques se produisent lorsqu'un oeuf fécondé se fixe à l'extérieur de l'utérus. Bien que les symptômes de la grossesse puissent commencer normalement, ils peuvent rapidement devenir inquiétants.

Si vous ressentez une douleur abdominale extrêmement vive, une hémorragie ou un inconfort pelvien grave, contactez immédiatement votre médecin.

Les IST telles que la chlamydia et la gonorrhée peuvent augmenter vos chances de grossesse extra-utérine. Les grossesses ectopiques représentent 4 à 10% des décès liés à la grossesse.

Fausse couche

Brisant et plus commun que vous ne le pensez. Environ 10 à 20% de toutes les grossesses se terminent par une fausse couche. La plupart se produisent au cours du premier trimestre lorsque le fœtus ne se développe pas normalement.

Certains symptômes généraux incluent:

  • saignements vaginaux anormaux
  • crampes et douleurs dans l'abdomen et le bas du dos
  • tissus passant du vagin

Cependant, si vous rencontrez ces symptômes, cela ne signifie PAS que vous faites certainement une fausse couche.

Chaque grossesse est différente et beaucoup de femmes qui présentent ces symptômes ont des grossesses en bonne santé et des bébés heureux. Écoutez votre corps et cherchez de l'aide si vous sentez que quelque chose ne va pas.

De plus, pour minimiser les risques de fausse couche:

  • demander des soins prénatals réguliers
  • prendre des vitamines prénatales
  • limiter la consommation de caféine
  • éviter de fumer, de consommer de l'alcool et des drogues

Contrairement aux idées reçues, les relations sexuelles et les activités physiques telles que le jogging n'augmentent pas le risque de fausse couche.

Quand voir un docteur

Il faut s'attendre à un léger inconfort vaginal pendant la menstruation, mais c'est une bonne idée d'appeler votre médecin si vous ressentez une douleur nouvelle ou inhabituelle dans votre région vaginale.

Parmi les symptômes urgents qui méritent une visite chez le médecin, citons:

  • odeur ou décharge inhabituelle
  • démangeaisons
  • un besoin urgent et fréquent de faire pipi
  • urine trouble ou malodorante
  • repérage entre les périodes

Les symptômes graves qui nécessitent une attention immédiate incluent:

  • saignements abondants
  • fièvre
  • des frissons
  • douleur pelvienne soudaine ou grave
  • vertiges ou évanouissements

Ce que vous pouvez attendre

Votre médecin effectuera probablement un examen pelvien pour vérifier le vagin, le col de l'utérus, l'utérus, les ovaires et les trompes de Fallope. Votre médecin peut également demander une échographie transvaginale pour obtenir une image plus précise de votre santé pelvienne.

Ligne de fond

Le vagin est l'un des muscles les plus puissants du corps humain. Mais avec un grand pouvoir vient une grande responsabilité vaginale.

Il est important de traiter votre vagin avec amour et respect. Écoutez votre corps et soyez proactif, cherchez de l'aide lorsque quelque chose ne va pas. Il n'y a pas de honte à aller chez le médecin.